La pêche sous-marine

La passion, la raison...

"Ti ti ti ta ta ta ti ti ti"  . . . - - - . . .  Appel aux bonnes volontés ! Nous sommes à la recherche de passionnés de pêche sous-marine qui aimeraient participer à l'enrichissement de ce chapitre du site. L'Œuvre du Marin Breton, éditrice de l'Almanach du Marin Breton et de ce site, aimerait, dans le droit fil de sa tradition pédagogique, mieux faire connaître les bonnes pratiques, les trucs et astuces des passionnés de pêche sous-marine... amb@marin-breton.com

Pêche sous-marine

 

Crédit photos : Yves Gladu / Courriel : yves.gladu@orange.fr

 http://www.yvesgladu.com/

On pratique cette activité avec l'ensemble palmes-masque-tuba, une combinaison, ceinture de plombs, une bouée avec un pavillon alpha pour signaler sa présence et une arbalète si l'on chasse le poisson. Les crustacés doivent être attrapés à la main. L'arbalète doit être chargée à la force des bras, de par la législation française, jusqu'à enclenchement de l'obus dans une encoche pratiquée le long de la flèche (on utilise en général des arbalètes à sandows). 

Les pratiques courantes pour réussir à attraper le poisson durant les une à deux minutes d'apnée sont :

  • La coulée, en descendant directement de la surface vers le poisson.
  • L'agachon, qui revient à se mettre à l'affût au fond en ne bougeant plus.
  • La chasse à trou, en allant chercher le poisson dans les trous des rochers.
  • La chasse à l'indienne, qui consiste à surprendre le poisson en nageant près de la surface ou près du fond.

On peut également utiliser une gueuse (poids que l'on tient à la main pour descendre) ou larguer du poids (que l'on aura préalablement accroché à un fil relié à la surface) une fois la descente terminée.

Une pratique réglementée

L'exercice de la pêche sous-marine est interdit aux personnes âgées de moins de 16 ans. L'exercice de la pêche sous-marine est soumis à une déclaration annuelle auprès des services concernés des Affaires maritimes exceptée pour les titulaires d'une licence délivrée par une fédération sportive agréée.
L'usage pour la pêche sous-marine de loisir de tout équipement respiratoire autonome ou non permettant à une personne immergée de respirer sans revenir à la surface est interdit.
La détention simultanée à bord d'une embarcation d'un appareil respiratoire et d'un appareil spécial pour la pêche sous-marine est interdite.
Les engins de pêche sous-marine dont la force propulsive est due à la détonation d'un mélange chimique ou à la détente d'un gaz comprimé sont interdits sauf si la compression de ce dernier est obtenue par un mécanisme manœuvré par l'utilisateur.
Toute personne pratiquant la pêche sous-marine doit signaler sa présence par une bouée appropriée permettant de repérer sa position.

Il est interdit aux pêcheurs sous-marins :

  • D'exercer entre le coucher et le lever du soleil.
  • De s'approcher à moins de 150 m des autres embarcations ou des engins de pêche signalés par un balisage apparent.
  • De capturer des animaux pris dans des engins de pêche placés par d'autres pêcheurs.
  • De faire usage d'un foyer lumineux.
  • De tenir chargé hors de l'eau un appareil spécial.
  • D'utiliser un appareil spécial pour la capture des crustacés.